DevOps : c’est à la mode !

Depuis très récemment (2009), une nouvelle tendance, ou plutôt mouvement, est apparue au sein des développements des projets informatiques et commence à être de plus en plus adoptée : je parle du DevOps.

Encore peu répandu en France, certains d’entre vous en ont peut-être déjà entendu parlé sur des blogs informatiques ou par le biais d’une offre d’emploi. Pour les autres, je vais essayer de répondre de la manière la plus concise possible à cette question qui vous brûle les lèvres :

Mais c’est quoi le DevOps ?
Le DevOps est la contraction des deux mots Anglais « Development » et « Operations », ou traduit respectivement en Fraçais « Développement » et « Exploitation ».

Il s’agit d’un mouvement dont le but est de définir un ensemble de règles et de techniques permettant aux différentes équipes (développement, tests et exploitation) de communiquer efficacement, ainsi que travailler à la fois en coopération et de manière optimale, le tout afin d’améliorer la qualité du produit.

Ce petit schéma situe la place du DevOps parmi les autres entités d’un projet :

DevOps

Le DevOps situé à l'intersection entre de développoment, l'exploitation et la qualité (issu de Wikipédia)

 

Qu’est-ce que cela apporte, concrétement ?
Dans les grands projets informatiques, il existe généralement différentes équipes dont les rôles sont bien définis.

Principalement, il s’agit de l’équipe de développement, d’un côté, et celle chargée de l’exploitation de l’autre.
En temps normal, les équipes de développement tentent de répondre à des spécifications fonctionnelles en provenance du métier ou du client. Elles travaillent dans leur propre environnement avec leurs outils optimisés pour les développements et ne se soucient pas de l’impact que peut avoir leurs codes lors de la phase d’exploitation qui, généralement, exécute l’application sur un environnement différent.
Les équipes placées du côté de l’exploitation tentent de répondre à des requis non fonctionnels tels que les performances ou la stabilité du système. De ce fait, elles sont plus enclin à minimiser l’impact des modifications afin de conserver ces performances, et cela peut constituer un goulot d’étranglement pour l’ajout de nouvelles fonctionnalités aux applications.
Mais qu’on soit dans une équipe ou dans l’autre, il est malheureusement très fréquent que chaque équipe ne soit pas consciente de comment l’autre équipe gère sa tâche (c’est-à-dire comment les développeurs codent et comment est configuré l’environnement d’exploitation), rendant difficile l’optimisation des deux côtés.

C’est là qu’entre en jeu le DevOps qui se chargent en quelque sorte de faire le pont entre les différentes équipes afin de faciliter la communication et de propager l’information utile. Ses autres fonctions incluent aussi l’amélioration de la coordination lors des phases de livraisons et de déploiements (cela est surtout important pour des projets demandant des déploiements réguliers, comme plusieurs fois par jour), ainsi que la mise en place d’automatisation des déploiements afin de limiter les erreurs.

Le DevOps, c’est un métier ou pas finalement ?
Pas exactement, il n’existe, à ce jour, pas de métier dédié entièrement au DevOps. Il faut plutôt voir cela comme une voie de spécialisation dans laquelle on peut vouloir s’engager. Néanmoins, un ingénieur DevOps doit être polyvalent et être capable de comprendre facilement les contraintes associées à la fois au développement et à l’exploitation. Son domaine de connaissance doit être assez vaste, même si sa principale fonction est le développement JEE, par exemple…
Si vous êtes intéressés par cette fonction, il existe de nombreuse offre d’emploi en ce moment (plutôt aux Etats-Unis) qui recherchent des DevOps Software Engineer. Leur lecture vous apportera sûrement des réponses à vos interrogations.

Sinon, pour encore plus de détails, je vous invite tous à assister au Paris JUG du mois de Janvier 2012 qui sera une soirée DevOps.

VN:R_U [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Share
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire